2011-09-03T12:10:00+02:00

Une rentrée plus cool avec nos ados

Publié par

Cette année, on a envie de garder notre coolitute des vacances car nos règles et nos principes d'éducation vont vite se heurter à nos chères têtes blondes qui sont devenues le temps de l'été des ados rétifs à tout ce qui ressemble à une obligation.

 

Et oui tout passe mieux avec le sourire. Les ados se ferment automatiquement quand on les prend de front, il faut de la souplesse mais si on peut lâcher sur certains trucs, il y en a certains sur lesquels on ne peut pas déroger et on doit rester ferme. Ferme et souple, tel est notre nouvel étendard pour cette rentrée 2011.

 

Retrouver le plaisir : oui, on peut et on doit lâcher sur certains principes. Déjà, on arrête de les bombarder de questions quand ils rentrent de l'école. On les laisse respirer, on leur demande  s'ils ont passé une bonne journée parce qu'on s'intéresse à eux quand même mais après on leur fiche la paix. Un soir par semaine, pourquoi ne pas accepter de faire un dîner "fond de frigo" devant la télé par exemple ? Au contraire, un autre soir, on éteint la télé et on se fait un jeu de société ou on écoute de la musique en se faisant des câlins, on se laisse aller, on prend le temps de se parler et s'écouter.

Concernant les vêtements qu'ils portent ou la musique qu'ils écoutent, avant de critiquer, on se rappelle notre propre jeunesse et on sourit. Bien sûr, on ne lâche rien sur la propreté.

On n'oublie pas que quand on fait trop attention à tout, le plaisir s'enfuit. Pour nous aussi d'ailleurs, il est urgent de savoir ralentir le rythme. On ne doit pas élever nos enfants dans un sentiment d'urgence.

Par exemple, au lieu de se mettre en colère parce que le bol du petit déjeuner traine sur la table, on enlace notre enfant, on lui dit qu'on l'aime et on lui glisse dans l'oreille sur le ton de la confidence de débarrasser sa vaisselle. Il y a fort à parier qu'il le fera sans rechigner.

D'ailleurs, on a tout à gagner à mettre de la fantaisie et des surprises dans notre organisation quotidienne, même si les habitudes rassurent les enfants, un peu d'aléatoire aide à se préparer à la vie. De temps en temps donc, on fait des trucs qu'on ne fait jamais.

Il faut également lui apprendre à ne rien faire. Un luxe à s'offrir de temps en temps, un week-end sans projet, sans horaire, sans but précis.

De même, on essaie d'être moins dans la vérification et l'injonction. On valorise toujours les efforts qu'il a accomplis plutôt que les résultats immédiats et on fixe des objectifs raisonnables et atteignables.

 

Responsabilité et autonomie : il est temps de leur apprendre à assumer leurs fautes et de positiver leurs conséquences.

A l'adolescence, ils ne vont pas spontanément demander à participer aux tâches ménagères. Aussi, on n'hésite pas à les prier gentiment de nous aider sans rien en retour que le plaisir de nous soulager.

Leur chambre est leur domaine : on leur apprend dès que possible à faire leur ménage et à ne pas laisser traîner vêtements et reliefs d'aliments. S'il veulent des habits propres, ils doivent déposer les sales dans la corbeille prévue à cet usage, sinon tant pis pour eux. Pour la déco et le reste, ils gèrent.

L'autonomie s'apprend avec la confiance, en nous-même et en notre enfant.

 

Prendre de la distance : les parents parfaits n'existent pas, les enfants parfaits non plus. On ne doit pas se mettre trop la pression et s'il est bien d'avoir des projets et des envies, on essaie de relativiser et de gérer au jour le jour les petits problèmes. Ce qui n'est pas incompatible avec une solide organisation. Et on ne se gausse jamais ni se désespère.

De même, on prend la bonne distance avec l'école et les devoirs. Pas d'indifférence mais pas d'ingérence non plus.

Enfin, on protège notre couple. Car nos enfants sont nés de ce couple, alors il faut le préserver absolument en se ménageant des moments et des espaces rien qu'à nous.

 

Brigitte Canuel - Les Nouveaux Ados. Comment vivre avec ?

Les nouveaux ados comment vivre avec ? un ouvrage collectif avec la collaboration de Marcel Rufo, Serge Hefez, Daniel Marcelli et Philippe Jeammet sous la direction de Brigitte Canuel chez Marabout

Voir les commentaires

commentaires

mouneluna 04/09/2011 21:43


oui, cela parait facile, mais il doit y avoir des jours où......
bisous mon Chat


Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog