2010-03-27T10:51:00+01:00

Le jardinage pour les fauchés

Publié par

Que ce soit parce qu’on doit ou qu'on veut baisser notre budget jardinage, on peut quand même fleurir nos terrasses et nos jardins.


oeillet d'inde 


Avant toute plantation, il faut réfléchir. Et oui, notre portefeuille (et c’est valable pour tout) n’aime pas les achats impulsifs et iraisonnés. On évite ainsi des frais inutiles et le gaspillage en connaissant bien son terrain et son orientation. Par exemple, pas la peine de planter des hortensias contre une façade plein sud ni de créer un massif méditerranéen en région froide. On résiste donc aux modes et on revient aux bons fondamentaux de la nature : climat, météo, saisons, environnement.

Si on n’a pas trop de temps à consacrer au jardinage ou si on débute, on zappe les plantes fragiles ou qui demandent trop d’entretien.

Mais tout ça c’est du bon sens, n’est-ce pas ?


capucine 


Acheter malin :

 

-          On n’achète pas de plantes d’été gélives en mars si on ne peut pas les protéger du froid (car elles vont mourir… les pôvres) et on achète au bon moment c'est-à-dire pas trop tôt (comme pour les fruits et les légumes, on respecte les saisons).

-          On trouve dans les supermarchés des plantes bien moins chères que dans les jardineries. Il faut seulement y aller le premier jour de la vente pour profiter de la fraîcheur des produits car ils ne bénéficient pas des mêmes soins que dans les enseignes spécialisées.

-          Pour les plantes plus pérennes, pour les gros achats, on va chez le pépiniériste ou l’horticulteur car on bénéficie aussi du bon conseil.

-          On évite le shopping les samedis après-midi ensoleillés : tout le monde aura la même idée, les magasins seront bondés, pas les bonnes conditions pour acheter sereinement.

-          On choisit des plantes saines, gage de bonne reprise une fois plantées. Les feuilles doivent être impeccables, la terre pas moisie, les bulbes secs et fermes, les dates sur les sachets de graines pas dépassées.


diascia 


Le choix des plantes :

 

-          C’est évident : ça coûte moins cher d’acheter une plante pour plusieurs années plutôt que des nouvelles plantes tous les ans ! On mise donc sur les vivaces solides et rustiques comme les achillées, les népétas, les gauras, les pervenches, les sédums, les gaillardes, les euphorbes, les heuchères, les graminées, l’alchémille, les sauges, le lierre.

-          Pour fleurir rapidement et pour un été notre jardin, on choisit des annuelles à semer en place qui réussissent à coup sûr : capucines, tournesols, clarkia, cosmos, soucis, lavatères, nigelles de Damas, œillets d’Inde, centaurées, ricin sanguin, pois de senteur.

-          De septembre à juin, on adopte les pensées pour tout fleurir. Ce sont vraiment des plantes sensationnelles : 9 mois de fleurs avec un minimum d’entretien, qui dit mieux ?

-          Pour les haies et les massifs, les meilleurs arbustes sont : le buis, la lavance, l’hortensia, l’aucuba, le chèvrefeuille, le forsythia, la spirée, l’oranger du Mexique, l’abélia, le weigélia, le budléia, le laurier-tin, le fusain, les rosiers (choisir les plus robustes), le lilas.

-          Pour les arbres, autant choisir (si on a la place) des arbres fruitiers : noyer, cerisiers, pommiers, poiriers, noisetiers et si on ne craint pas les abeilles, abricotiers, pêchers.

-          Faire un potager, c’est allier le plaisir du jardinage à la possibilité de faire des économies sur le budget alimentaire : radis (inratable), tomates, salades, courgettes, carottes, pommes de terre mais également les aromatiques : persil, basilic, menthe ; les petites fruits rouges : fraises, framboises, groseilles.


tomate cerise 


Entretien :

 

-          On soigne la plantation, c’est un gage de bonne reprise de la végétation.

-          On n’oublie pas de tailler les arbustes à la fin de l’hiver sinon ils dégénèrent : lavande, santoline, rosiers, spirées, thym, etc…

-          On récupère l’eau de pluie mais aussi l’eau de lavage des légumes, l’eau de la douche pour arroser.

-          On limite les pots : les plantes en pot demandent plus de soins et d’arrosage.

-          On fait son compost soi-même par le recyclage bio des déchets de cuisine et du jardin (hors coquilles dures, restes de viande, taille des rosiers, des fruitiers, mauvaises herbes).

-          On fabrique son purin d’ortie, un excellent fertilisant naturel.

-          On paille les massifs et les pots pour réduire arrosages et mauvaises herbes.

-          On désherbe à la main après une bonne pluie, ç'est plus facile et ça évite d’acheter des produits chimiques. Autre désherbant naturel pour les fainéants, ébouillanter la vilaine.

-          On bouture pour multiplier à moindre frais les plantes. On récolte soi-même ses graines : citron, orange, tomates, pommes… Il existe de nombreux réseaux sur Internet par exemple pour échanger ou même donner des boutures ou des graines.

-          Une belle pelouse bien verte demande beaucoup de soins et d’arrosage. Si elle jaunit en été faute d’eau, elle reverdira à l’automne grâce à ses pluies. Donc on évite de se ruiner en eau ou on y renonce carrément.

 

ricin 

Quelques sites où trouver plein d’infos gratos et des conseils personnalisés grâce aux forums.


www.jardinage.net/

www.gerbeaud.com/

www.webjardiner.com/

www.aujardin.info/

 

Voir les commentaires

commentaires

bourron nicole 04/04/2010 18:47


Bravo pour les explications. Tu va bientôt être aussi experte que ta môman.
Tu as raison, les pensées c'est prestigieux. J'en ai planté devant ma porte d'entrée au mois de Novembre Elles ont tenu tout l'hiver sous la neige, et elles sont toujours aussi belles en ce
moment.
Bisous et continue à nous donner plein de trucs, c'est très intéressant.
Bisous
Nicole et Bob


mouneluna 30/03/2010 11:08


que de sagesse mon Minou,

oui, oui,
il faut faire tout cela
bisous


Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog