2012-12-16T20:10:00+01:00

Jayne Mansfield 1967

Publié par

Moins célébrée que Marilyn, mais dont la vie a été toute aussi chaotique, telle est Jayne Manfield à qui Simon Liberati consacre un livre.

 

jayne-mansfield-1967-de-simon-liberati-922098184 ML

 

Plus précisément, ce court roman s'attache aux dernières semaines de l'actrice morte en juin 1967 dans un terrible accident de la route avec son chauffeur et son amant de l'époque. Seuls en ont réchappé 3 de ces enfants qui étaient avec elle. L'accident en lui-même fait l'objet de la grande première partie du film et est raconté presque minute par minute avec une précision de journaliste. De la tôle froissée, du sang, les faits sont racontés par l'écrivain avec un réalisme froid. Puis on repart quelques mois avant la tragédie quand Jayne est approchée par le sataniste Anton LaVey.

 

-jayne-mansfield

 

Jayne Mansfield, lancée par la Fox dans les années 50 pour contrer Marilyn, est née en 1933. Comme sa concurente, elle n'est pas blonde (les multiples décolorations agressives auront d'ailleurs raison de ses cheveux et elle devra porter des perruques) et elle joue avec son image, elle utilise son corps (gros seins et taille de guêpe) à l'excès et se laisse enfermer dans son rôle de ravissante idiote en tournant dans des navets. Pourtant elle a un QI supérieur à la moyenne, joue du piano et parle 5 langues.

 

jayne mansfield

 

Elle aime le rose, toutes ses voitures seront de cette couleur, les coeurs, les chihuahuas. Elle adore également les enfants et en aura 4 dont 3 avec le culturiste Mickey Hargitay. Sa fille Mariska est d'ailleurs elle aussi actrice notamment dans la série New York Unité Spéciale.

 

JAYNE-MANSFIELD-REFLECTION

 

La courte vie de la pin up est fascinante de déchéance. Elle pose souvent nue notamment pour PlayBoy. C'est d'ailleurs ce magazine qui va la lancer en 1955. Jusqu'à la fin de sa vie, elle va faire des galas sur des petites scènes ou dans des supermarchés. Elle s'exhibe, elle ne sait faire que ça. Elle boit sec, prend du LSD et des amants qui la maltraitent. Elle n'existe pas en dehors de son corps, en dehors de son image de blonde sexy. Cela ne durera pas, cela ne peut pas durer. 

 

Sa vie s'arrête dans un choc terrible qui lui écrase la boîte cranienne en 1 seconde.

 

Le livre de Simon Liberati a été salué par la critique, a eu le prix Femina 2011 mais il ne m'a pas conquis. Sans doute faudrait-il que je le relise pour l'apprécier à sa juste valeur. Reste le fantôme blond et souriant de Jayne.

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog