2011-06-07T18:03:00+02:00

De la réalité à la fiction

Publié par

La réalité dépasse souvent la fiction, surtout dans le domaine du mal. De tout temps, les cinéastes se sont inspirés plus ou moins de faits divers intimes ou retentissants. Par exemple, Claude Chabrol a fait des films sur Violette Nozière, les soeurs Papin et Landru. Daniel Auteuil a incarné Jean Claude Romand, le faux médecin qui a assassiné toute sa famille, dans l'Adversaire.

 

Aujourd'hui, les affaires sont mises souvent très rapidement sur pellicule et les protagonistes, victimes, criminels ou témoins de se retrouver sur le grand écran avec le risque que la vérité soit travestie ou occultée. Certes le terreau est riche pour le cinéma et le talent derrière la caméra et l'intelligence devant peuvent faire de bons films mais est-ce que ça ne va pas trop loin parfois ?

 

En tournage en ce moment, en préparation ou très prochainement au cinéma : Omar m'a tuer de Roschy Zem avec Sami Bouajila, Présumé coupable tiré du livre de Alain Marécaux de l'affaire Outreau avec Philippe Torreton, Sévère inspiré du meurtre du banquier Edouard Stern par sa maîtresse avec Laetitia Casta et Benoît Poelvoorde et Possessions qui raconte l'assassinat de la famille Flactif au Grand Bornand.

 

Cette année, l'actualité a été encore foisonnante de faits divers sordides : parions que l'affaire DSK et celle de la famille Dupont de Ligonnès par exemple sont en train de donner des fourmis à quelques scénaristes.

 

Source : Grazia n° 90 du 27 mai

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog